Une curiosité proche des Granges Indigo, le puits de Bontemps

C’est un phénomène naturel qui surprend toujours lorsque l’on s’y rend après de fortes pluies.

Depuis des générations, un petit puits maçonné a été construit, dont la margelle reste sèche en temps ordinaire. De cette arrivée soudaine de milliers de litres d’eau, naît un ruisseau, le Blâme. Un petit ruisseau qui, en temps normal, reste alimenté par de multiples sources dans les environs en contrebas du puits de Bontemps.

Situé à Brouchaud, proche de Limeyrat à une dizaine de kilomètres des gîtes, le petit cercle de pierre se transforme en puits artésien et entre en résurgence, produisant une impressionnante gerbe d’eau circulaire qui jaillit du sol. Des milliers de litres d’eau en quelques minutes.

Malgré de nombreuses recherches, comme indique le panneau d’informations, « on ignore toujours réellement la provenance de cette eau ». 

Le puits artésien en pleine résurgence
Le puits de Bontemps en temps ordinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *